Interview du Président

« Que Dieu soit satisfait de nos œuvres et que les bonnes volontés se rallient davantage à notre cause » Abdel-Halim Touré.

Créé en 2007, l’Association Islamique de bienfaisance pour le développement HADIS est une initiative de jeunes musulmans, œuvrant pour le mieux-être à travers des actions humanitaires et éducatives.

En effet,  l’association a eu à réaliser des projets allant dans le sens de l’éducation, la formation, la santé, la justice.

Disposant de ressources limitées face aux besoins illimités, HADIS saisit toujours son bâton de pèlerin pour redonner du sourire à ceux qui en ont besoin.

Comment fonctionne HADIS? Quels objectifs vise-t-elle ? Quels sont ses moyens d’action ? Autant de questions que nous avons posées à son président, Abdel-Halim Touré, qui nous répond à travers 4 questions

Qui est véritablement M. ALI Abdel-Halim ?

Au prime abord, permettez-moi de vous dire merci de m’accorder cette interview dans votre prestigieux medium. Je suis économiste et spécialiste en gouvernance et management public.

Depuis 2010, je consacre une partie de mon temps à la présidence de l’association HADIS. Je suis également promoteur du cabinet Novation Conseils spécialiste en gouvernance et management d’entreprise et de projets.

Vous êtes à la tête d’une association dénommée Association Islamique de Bienfaisance pour le Développement HADIS. Parlez-nous un peu de cette  association.

L’Association Islamique de Bienfaisance pour le Développement est créée en 2007 sous la dénomination Héraults Africains pour la Découverte de l’Islam (HADIS). L’idée fondamentale qui a motivé ses promoteurs était de rendre hommage aux grandes figures africaines  telles qu’Ousman Dan Fodio, Samory Touré, etc. qui ont marqué la diffusion de l’islam en Afrique de l’ouest. Mais de nos jours la désignation HADIS n’est plus un acronyme et doit être tout simplement comprise comme le mot arabe qui désigne le récit qui relate la tradition prophétique. Ceci parce qu’à l’ère de la mondialisation, nous nous inscrivons dans une vision universaliste de l’islam ; dans la perspective d’une rencontre harmonieuse des civilisations à travers des actions utiles pour le bien-être et la paix en tout temps et tout lieu. Il est de nos jours impératif de ne plus s’arrêter à la simple profession de foi et de principes Il faut aller au-delà, pour proposer des actions alternatives dans tous les domaines de la vie de l’homme en vue de sortir du mal être qui n’est plus l’apanage des pays dits sous développés.

En somme, HADIS veut contribuer à traduire en action concrète la mission prophétique qui consistait à faire la promotion des bonnes mœurs contre la corruption, contre le gaspillage, les inégalités qui faussent la répartition des ressources, entretiennent la misère des plus démunis et l’opulence des plus favorisés etc.

Quelles sont ses missions? Ses valeurs?

Plus concrètement, notre mission est de contribuer de façon significative au développement du Togo à travers les actions de bienfaisance. Nous avons construit nos activités de bienfaisance autour du triptyque « former-agir-cultiver ». Et nos valeurs inspirées de la tradition islamique sont : la confiance en Dieu, la connaissance ; la compréhension, la contribution et la créativité

Brièvement, quelles sont les activités que HADIS a eu à mener jusqu’ici?

Les activités de HADIS sont portées par deux départements à savoir le Département du Secours Islamique et le Département de la Formation et de la Culture.

Dans le cadre du premier nous intervenons dans les prisons civiles du Togo notamment à Lomé, Aného et Tsévié en vue de l’amélioration des conditions de vie des détenus.

Ces interventions se manifestent par l’assistance en soins de santé, juridique, alimentaire et spirituelle. Notons que ces dernières années ces interventions connaissent un sérieux ralentissement du fait de la faiblesse des ressources financières. C’est en cela que nous profitons de cette occasion pour lancer un appel à toute bonne volonté pour appuyer nos initiatives à l’égard des détenus. Malgré les efforts de l’Etat et de ceux des organisations internationales les besoins sont criards et beaucoup reste à faire. Nous devons nous constituer en  auxiliaires dans une synergie d’action pour l’amélioration de ces conditions. Les actions en monitoring de la santé et de l’assistance juridique nous permettent d’être convaincus qu’avec une constance dans les interventions nous sommes à même de vaincre les difficultés avec peu de moyens.

Par ailleurs l’équipe de HADIS intervient en permanence dans la gestion de la mosquée de la prison civile de Lomé et organise chaque mois de ramadan un programme qui permet aux détenus musulmans de pratiquer un tant soit peu dignement leur jeûne.

De plus au-delà de la vie carcérale, nous accompagnons les détenus dans leur parcours de réinsertion sociale du point de vue moral, spirituel et financier.

Dans le cadre du deuxième département notre action est dense en cours d’arabe et en cours d’informatique. Depuis 2012 nous formons en moyenne une dizaine de personnes en arabe et une trentaine de jeunes scolaires en informatique (initiation, Word, internet, Photoshop).

Nous avons organisé des concours de nouvelle et d’art oratoire. Dans cette visée culturelle nous avons déjà à notre actif deux éditions du Concours de Culture générale et d’art oratoire dédié à la découverte de la personnalité du Prophète Muhammad à travers sa noblesse de caractère qui est bien évidemment aux antipodes des caricatures et faux clichés que certains media montrent et entretiennent. Et dans notre centre sis en face du Collège Protestant dans le quartier Habitat-Lomé, nous disposons d’une bibliothèque de plus de 500 livres et DVD en français, arabe et anglais. Dans la salle de formation dudit centre qui peut accueillir cinquante personnes nous animons des conférences et projections de films sur des thèmes d’actualité pour divulguer une bonne compréhension de l’islam à l’endroit du grand public sans distinction de religion.

Nous intervenons aussi sur la question de la citoyenneté notamment le processus de réconciliation nationale au Togo. En ce sens nous avons organisé le 08 août 2012 une journée de réflexion sur la contribution des musulmans dans le processus de réconciliation nationale au Togo.

Autant d’activités nécessitent forcement de moyens financiers et matériels. Alors, d’où proviennent vos financements? De quel soutien bénéficiez-vous pour la réalisation de vos projets?

Notre stratégie de financement est très simple, basique et locale. Nous lançons des appels aux dons auprès de personnes physiques, de certaines institutions publiques et privées  à chaque fois que nous entreprenons un projet. C’est pour nous le lieu de dire merci et de prier pour ces bonnes volontés qui nous soutiennent.

Une autre partie des entrées de fonds est issue des recettes de cours de formation.

Nous rendons grâce à Dieu de nous permettre de faire tout ceci avec l’intelligence et la force de nos bénévoles qui sont aussi déterminants comme Ressources Humaines.

Ce qui est évident de nos jours, nos ressources surtout financières demeurent largement insuffisantes pour réaliser nos objectifs et résultats au minimum. Nous réitérons notre appel aux dons auprès de toutes les personnes qui épousent notre vision.

Quelles sont vos perspectives ???

Nous sommes entrain de lancer un cours d’alphabétisation en français à l’endroit de toutes et de tous ceux qui sont confrontés à la barrière de la langue dans le cadre de leurs relations diverses au quotidien.

Nous comptons relancer vivement notre programme d’assistance en santé et juridique au sein des prisons civiles du Togo d’une part et renforcer notre appui à la réinsertion sociale.

Nous lançons des initiatives dans le cadre de la culture de la paix et le vivre ensemble avec les autres confessions religieuses.

Par ailleurs, chaque année nous sommes en réforme pour améliorer le professionnalisme de nos interventions c’est ainsi qu’à partir de 2017 nous passerons entièrement à une gestion par projets et axée sur les résultats sur la base d’une planification stratégique Insha Allah.

Ce que nous souhaitons vivement à HADIS est que Dieu soit satisfait de nos œuvres et puis que les bonnes volontés se rallient davantage à notre cause pour porter avec plus de moyens nos activités.